Améliorer son sommeil pour se lever du bon pied !

Améliorer son sommeil pour se lever du bon pied !

Quand on est étudiant mais aussi quand on travaille, un sommeil réparateur est l’outil indispensable à une bonne humeur dès le réveil. C’est aussi une des clés de l’efficacité: comment suivre en cours si nos yeux se ferment tout seuls ? Comment être productif sans devenir irascible, si on doit tourner au litre de café quotidien ? Malheureusement pour certains, le bon sommeil, le vrai sommeil, n’est pas forcément chose aisée. Réussir à s’endormir peut même être une véritable corvée. Je vais aujourd’hui partager avec toi quelques petites astuces qui pourront, je l’espère, t’aider à faire de beaux rêves !

#1 – Dans l’obscurité la plus totale, tu dormiras.

Rien de plus agaçant quand on cherche le sommeil que la lumière d’un lampadaire qui filtre à travers les persiennes. De même, la petite lumière rouge de tous les appareils électroniques (et on en a des masses à notre époque) doit absolument être éteinte pour pouvoir déconnecter complètement, ça peut paraître ridicule, mais ça joue. En plus, pense à l’écologie et à ta facture: tu économiseras un chouïa d’électricité. À l’inverse, il est très important pour notre horloge biologique (si si, notre corps a vraiment sa petite horloge intérieure^^) de pouvoir savourer la lumière du jour dès le matin. Sans cette conscience du soleil qui se lève et se couche à rythme régulier, notre pauvre petit cerveau ne comprend plus rien, et se fatigue pour rien. Donc mon conseil: choisis bien tes rideaux, et si tu ne trouves vraiment pas de solution – parce que tu vis dans un kot sans fenêtre par exemple – pense aux lampes à éclairage naturel progressif, comme celle-ci de chez Philipps.

#2 – À des heures décentes, te coucher tu iras.

Que ce soit pour finir un devoir (en retard forcément), faire un marathon séries ou errer sans but sur 9GAG, VDM, Bashfr et autres sites chronophages, se coucher tard n’est jamais bon pour la santé. Le manque de sommeil est un facteur de dépression, d’isolement, de prise de poids (si tu restes éveillé tard, le dîner te semble loin et du coup tu grignotes!) et de plein d’autres choses pas cool comme l’irritabilité, l’hypersensibilité et l’absentéisme. Ne sois pas étonné, tu sais bien que quand tu as regardé 6 épisodes de ta série du moment, tu hésites à te lever à 6h30 pour aller à un cours d’histoire à 8h par ce froid de canard.  Ma conclusion: si tu te couches tôt, tu fais moins la gueule et ça fait plaisir à tout le monde !

#3 – Avec le sourire, tu t’endormiras.

Avec la société pourrie d’aujourd’hui, on a tous mille et une raisons de stresser et de se sentir anxieux, mais à l’heure d’aller dormir il faut s’efforcer de mettre tout ça de côté. Si ton esprit se tracasse soit tu n’arriveras pas à t’endormir, soit tu ne profiteras pas comme il se doit de ces heures de repos (ou pire, tu feras des cauchemars). Je sais que lutter contre les pensées négatives peut être le moins évident de mes conseils, mais il y a toujours un moyen de faire le vide. Essayes d’inspirer lentement par le nez et d’expirer par la bouche, en visualisant ton monde imaginaire parfait. Tu pourras songer à une plage de sable fin pour rester dans le classique, et écouter le bruit des vagues, ou oser carrément en imaginant des nuages de chocolat et des animaux féériques. Libères-toi, c’est ton monde secret !

#4 – Le bouton snooze, tu oublieras.

On pourrait croire que mettre un réveil à 7h30, puis 7h45, puis 8h nous fait gagner de précieuses minutes de sommeil, mais C’EST FAUX. Pas la peine de te faire un dessin: se réveiller, écraser le bouton, se rendormir, se réveiller, écraser le bouton… tout ça n’offre rien du tout, si ce n’est quelques secondes de mauvais sommeil. Et il n’y a rien de pire que le mauvais sommeil, c’est celui qui fatigue et laisse de mauvaise humeur pour la journée. Alors fais-toi une fleur, mets-le directement à l’heure souhaitée et tiens-toi à ce que tu auras fixé !

#5 – Te bourrer la gueule à l’alcool ou au café, tu arrêteras.

L’alcool peut avoir des effets positifs (le fameux « un verre de vin par jour » qui réduit les risques cardiaques, la bière sociale, tous ces phénomènes qui poussent à consommer cette drogue tellement sous-estimée par le grand public) mais il faut être réaliste. Boire de l’alcool avant d’aller se coucher ne présage pas un bon sommeil, même s’il arrive que ça aide à s’endormir… De la même façon, la cafféine est un excitant et peut carrément rendre incapable de s’endormir.

C’est tout pour ce soir, j’espère que mes petits tuyaux te feront rencontrer le marchand de sable, d’ailleurs je m’en vais lui rendre visite de ce pas !